Carole Mallette candidate de la CAQ dans Huntingdon

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Carole Mallette candidate de la CAQ dans Huntingdon
La candidate de la CAQ dans Huntingdon, Carole Mallette en compagnie du chef de son parti, François Legault. (Photo : gracieuseté)

Élections. C’est dans une salle bondée du centre communautaire de Saint-Michel et en présence du député de Saint-Jean, Louis Lemieux, et du ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, que le premier ministre et chef de la Coalition Avenir Québec (CAQ), François Legault, a présenté sa candidate dans le comté de Huntingdon, Carole Mallette, le 7 juillet.

Cette dernière succède à l’actuelle députée, Claire Isabelle, qui était d’ailleurs absente après avoir été déclarée positive à la COVID. M. Legault a profité de l’occasion pour saluer son engagement. « Claire est là depuis le début de la CAQ et je veux la remercier », a-t-il déclaré.

Il a aussi souligné la ferveur avec laquelle elle a porté les dossiers agricoles qui touchaient son comté. « Aujourd’hui, il y a 10 200 foyers dans le comté de Huntingdon qui ont maintenant accès à Internet haute vitesse et c’est grâce à Claire », a souligné M. Legault.

Profil

Mère de deux enfants, ingénieure de formation et détentrice d’une maîtrise en administration des affaires, Mme Mallette a été à la tête de l’entreprise familiale, Les Usinages Mallette, au cours des 15 dernières années. L’entreprise a été vendue au mois de novembre 2021.

« Elle a reçu à peu près toutes les bourses d’excellence à l’université, a précisé le chef de la CAQ. Son entreprise employait 45 personnes et elle exportait dans 22 pays. »

« Carole est une fonceuse et elle a de l’ambition », a-t-il conclu.

Enracinement

Carole Mallette a, à son tour, souligné le travail réalisé par Claire Isabelle. « Je veux saluer son engagement sincère envers les citoyens, a-t-elle déclaré. Elle sera un modèle pour moi et j’ai bien l’intention de suivre ses traces. »

Elle a ensuite partagé les trois raisons qui la poussent à se lancer en politique : son désir de servir sa communauté, le fait qu’elle se reconnaisse dans la CAQ et son enracinement dans la circonscription de Huntingdon. « Mes arrière-grands-parents ont choisi de s’établir ici, à Saint-Michel. Ici, c’est chez moi », a-t-elle rappelé.

Elle a aussi vanté ses concitoyens, qu’elle décrit comme des gens travaillants, fiers et qui ont le courage de leurs ambitions. « Je me suis toujours plu à dire que dans notre coin, c’est assez plat, donc on voit loin », -a-t-elle ajouté.

Sa vision du travail de députée

Mme -Mallette a présenté sa vision du travail de députée, en traçant un parallèle avec celui de cheffe d’entreprise. « -Au cours des 15 dernières années, où j’ai été présidente et directrice générale des -Usinages -Mallette, j’ai toujours vu la gestion de l’entreprise comme un triangle à l’envers, -a-t-elle illustré. Moi, j’étais la pointe du triangle et je soutenais les équipes -au-dessus. C’est comme ça qu’on apportait de la valeur à l’entreprise. »

« -En politique, il faut travailler en servant d’appui à la population qu’on représente, a conclu -Mme -Mallette. Il faut les entendre, prendre en considération leurs besoins et leurs préoccupations, travailler avec eux à des pistes de solution et agir. C’est ça, pour moi, être députée. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires