Problèmes d’aqueduc à Lacolle: le conseil municipal en fait sa priorité

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Problèmes d’aqueduc à Lacolle: le conseil municipal en fait sa priorité
La municipalité de Lacolle éprouve de nombreux problèmes avec son usine de filtration et son réseau de distribution d'eau potable. (Photo : Coup d'œil - Archives)

ACTUALITÉ – Bris d’aqueduc, baisse de débit, eau de couleur douteuse, avis d’ébullition, les événements de ce type se multiplient à Lacolle depuis quelques mois. Des équipements vieillissants qui n’ont pas été entretenus au fil des ans sont en cause. Le maire de Lacolle, Jacques Lemaistre-Caron, assure que ce dossier est la priorité du conseil municipal.  

Pas moins d’une dizaine d’événements problématiques en lien avec le réseau de distribution de l’eau potable sont survenus depuis les six derniers mois, à Lacolle.

Conscients des inconvénients que cela engendre pour les citoyens, les élus sont déterminés à régler la situation.

«C’est notre projet majeur, explique le maire. On est à l’affût pour regarder s’il y a des subventions, mais s’il faut aller en règlement d’emprunt, on va y aller.»

Problématique

«Le réseau est vieillissant, il a manqué d’entretien et plusieurs équipements arrivent en fin de vie, explique M. Lemaistre-Caron. La vision du nouveau conseil, c’est de remettre toutes les installations à niveau.»

Les problèmes mécaniques sont aussi constatés à l’usine de filtration d’eau. «Il y a des morceaux qui brisent, comme des valves ou des filtres, tu les répares, mais c’est souvent lié à d’autres problèmes ailleurs», précise le maire.

Le conseil a mandaté la firme d’ingénierie Veolia, pour dresser un portrait complet de la situation.

«On est en train de faire l’autopsie des systèmes, indique M. Lemaistre-Caron. C’est une question de semaines ou de mois pour avoir un diagnostic complet. Ce qu’on sait déjà, c’est qu’on doit changer rapidement des petites affaires qui coûtent 2000 $ ou 3000 $ du morceau. Après, on va avoir un portrait plus global pour savoir s’il y a de gros équipements à changer.»

L’eau potable, c’est une question de santé et c’est le moteur économique de notre municipalité.

Jacques Lemaistre-Caron, maire de Lacolle

Coût

M. Lemaistre-Caron admet ne pas savoir combien il en coûtera pour réparer le réseau de distribution de l’eau.

«Je n’ai aucune idée des sommes nécessaires, dit-il. Ça va sûrement coûter quelques centaines de milliers de dollars pour remettre l’usine à niveau.»

Lorsque le diagnostic sera connu, les travaux pourraient s’échelonner sur six mois, voire un an, en fonction de ce que les ingénieurs auront trouvé, précise le maire.

Priorité

Quoi qu’il en soit, ce dossier est prioritaire pour les élus de Lacolle, assure le maire.

«Notre vision à long terme là-dessus, c’est que nous avons besoin d’un réseau d’aqueduc à niveau pour faire du développement économique, indique M. Lemaistre-Caron. Si on veut attirer de jeunes familles, il faut que nos équipements soient conformes et opérationnels pour les accueillir. On veut offrir des services de qualité aux citoyens.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires