Anouk Demers bat deux records personnels en Colombie-Britannique

Anouk Demers bat deux records personnels en Colombie-Britannique
Petite anecdote

Athlétisme – Anouk Demers, 14 ans, a établi deux marques personnelles au lancer du disque et au javelot, lors des Championnats nationaux d’athlétisme pour jeunes, qui réunissaient quelque 700 des meilleurs athlètes au Canada, à Langley, en Colombie-Britannique, du 15 au 17 août.

La Lacolloise, qui pratique l’athlétisme depuis à peine six mois, s’est hissée au 9e rang du classement final, dans les épreuves du javelot, du lancer du poids et du disque.  «J’aurais aimé ça être dans le top cinq, mais c’est le fun quand même», nous a-t-elle confié en entrevue à son retour de Langley.

Elle était montée sur la deuxième marche du podium au lancer du poids, lors de la récente Finale des Jeux du Québec, mais n’est pas parvenue à répéter son exploit en Colombie-Britannique.  «Elle a eu une déception au lancer du poids, mais c’est un peu normal, explique son entraîneuse, Hélène Larose, du Club d’athlétisme Saint-Jean Olympique.  Elle faisait trois lancers et elle a eu une petite baisse d’énergie au poids.  On ne peut pas faire de record personnel à chaque fois!  On ne peut pas demander mieux.» 

Anouk Demers a réussi à améliorer sa marque personnelle au lancer du disque et au javelot.  «Elle a fait des ajustements avec son autre entraîneuse, Émilie Dufour-Chouinard et ç’a bien payé parce qu’elle a amélioré son record personnel de deux mètres!», explique Mme Larose.

Avenir

Anouk Demers s’est présentée à cette compétition nationale avec très peu d’expérience.  «J’étais pas mal la seule à avoir moins d’un an d’expérience», a-t-elle confié.  Mme Larose croit que la jeune athlète a tout pour réussir dans ce sport.  «La balle est dans son camp.  Elle a un très beau talent et ce qu’on aime d’elle, c’est qu’elle ne se décourage pas.  Elle a un esprit combattif.»

L’an prochain, la jeune athlète change de catégorie et elle pourrait bien être des prochains Championnats nationaux d’athlétisme pour jeunes, qui se tiendront au Québec, à Sainte-Thérèse, au mois d’août 2015.  Pour ce faire, Anouk devra réussir les «standards» de la catégorie juvénile, c’est-à-dire que ses lancers devront atteindre des distances prédéterminées au courant de la saison prochaine, pour obtenir son laissez-passer pour cette compétition d’envergure.  «C’est atteignable!», affirme Mme Larose.  L’été prochain, elle sera éligible pour participer une dernière fois aux Jeux du Québec. 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires