Frappe de 30 M$ contre la contrebande de tabac

Frappe de 30 M$ contre la contrebande de tabac

JUSTICE. Une fraude de 30 M$ reliée au monde de la contrebande de tabac a été démantelée, ce matin, par la Sûreté du Québec, en collaboration avec plusieurs partenaires canadiens et américains, dont la Régie de police Richelieu-Saint-Laurent. En tout, 28 individus ont été arrêtés et une trentaine de perquisitions ont été effectuées dans ce qui se veut être la plus importante enquête en matière de contrebande de tabac jamais réalisée en Amérique du Nord.

Les 400 policiers mobilisés pour cette opération ont recueilli plus de 40 000 kg de tabac d’une valeur de 7 M$ sur le marché noir, 450 000$ en argent comptant provenant de transactions illicites, plus de 1 300 plants de cannabis ainsi qu’un pistolet 9 mm. Ces chiffres sont toutefois préliminaires et devraient augmenter d’ici la fin de la journée, lors du bilan final.

Sur les 28 suspects menottés, on compte une tête dirigeante du réseau, Nicola Valvano, aussi connu comme étant un membre de la mafia italienne, indique la police.

Selon l’enquête de la Sûreté du Québec, la mafia achetait du tabac aux États-Unis et l’importait illégalement au Canada, via le poste frontalier de Lacolle ou le territoire d’Akwesasne, pour le vendre à des usines illicites de Kahnawake. Quant au crime organisé autochtone, il assistait la mafia pour l’importation via Akwesasne et la vente du tabac sur le territoire de Kahnawake.

«Cette opération démontre une volonté ferme de lutter contre les sources d’approvisionnement en tabac en vrac, afin notamment de favoriser l’intégrité du régime fiscal québécois et de récupérer les revenus dus au gouvernement», a indiqué l’inspecteur Michel Pelletier, chef de la Direction de la lutte à la criminalité contre l’État de la Sûreté du Québec.  

De son côté, l’agent spécial James Spero du U.S. Immigration and Customs Enforcement Homeland Security Investigations à Buffalo a ajouté que les arrestations avaient permis de mettre fin aux activités d’une opération de contrebande internationale de tabac, mais aussi d’argent, d’armes à feu et d’autres biens.

Énorme mobilisation

Plus de 400 policiers ont été mobilisés pour cette opération, en plus des employés de l’Agence des services frontaliers du Canada. Outre des membres de la Sûreté du Québec, y participent des membres de la Gendarmerie royale du Canada ainsi que des services policiers de Montréal, d’Akwesasne, de Longueuil, de Laval, de Richelieu-Saint-Laurent, de Châteauguay, de Saint-Jean-sur-le-Richelieu et de Roussillon.

Cette enquête a  été réalisée grâce au programme ACCES Tabac, en collaboration avec le U.S. Homeland Security Investigations.

ACCES Tabac est un programme mis en place par le gouvernement du Québec afin de contrer le commerce illégal de tabac. Il a pour objectif, notamment, de favoriser l’intégrité du régime fiscal québécois et de récupérer les revenus dus au gouvernement; de réduire l’offre et la demande des produits illégalement transigés et de diminuer la concurrence déloyale et augmenter la probité.  

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires