Le film Louis Cyr tiomphe au Jutra

Photo de Isabelle Laramee
Par Isabelle Laramee

Grand vainqueur de la Soirée des Jutra, le film Louis Cyr: l’homme le plus fort du monde a récolté pas moins de neuf trophées dorés, dont ceux du Meilleur film, du Meilleur acteur pour son interprète Antoine Bertrand et celui du Meilleur acteur de soutien pour Guillaume Cyr.

Ce n’était pas la première présence aux Jutra pour Antoine Bertrand. Le comédien de Granby était de la première soirée qui célèbre le cinéma québécois il y a 16 ans… mais comme « remplisseur de siège ». Ce prix signifiait donc une grande réalisation pour celui qui rêvait de monter sur la scène depuis très longtemps.

«Je suis heureux du prix du meilleur film remporté par Louis Cyr. Le prix du meilleur acteur est plus personnel. Je ne crois pas que je vais choquer personne en disant cela. Il y a beaucoup d’efforts là-dedans et même si je n’avais pas gagné je me considérais déjà comme un gagnant», indique-t-il, en donnant comme conseil d’être toujours gentils avec les «bouche-trous»!

Rêvant de devenir acteur depuis l’âge de quatre ans, Antoine Bertrand a réalisé son rêve hier en montant les marches de la scène du Monument-National. «C’est sûr que tu fantasmes dans des moments comme cela lorsque tu décides de devenir acteur, confie-t-il. Je suis allé à l’école de théâtre et j’ai décidé d’apprendre mon métier. C’est ce qui m’a mené ici.»

Mais Louis Cyr représente bien plus qu’un film pour le comédien qui a dû perdre plusieurs kilos pour incarner le rôle de l’homme fort. «Ce film m’a sauvé la vie, dit-il le trophée en main. Il m’a redonné la santé!»

Que les prix soient attribués par des membres de jury ou par un vote du public, les nominations ont la même importance pour lui. «Il n’y a pas de différence entre les deux, dit celui qui a remercié le public d’emblée dans son discours sur scène. C’est aussi important de plaire à mes pairs que de plaire aux gens du public!»

En deuil de sa mère

Les honneurs ont toutefois été teintés de tristesse pour l’acteur qui a perdu sa mère récemment. Celle-ci est décédée le 16 mars à Bromont. Dyane Houde laisse dans le deuil son mari Guy Bertrand, ainsi que ses fils Antoine et Nicolas. L’acteur venait d’ailleurs de porter sa mère à son dernier repos avant de fouler le tapis rouge du gala.

Il a conclu son discours émouvant en lançant que «Louis Cyr était un gagnant, il nous le prouve encore ce soir, Louis Cyr tenait sa force de sa mère, moi aussi.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires