Le bruit des moteurs de Philippe Grégoire en salle le 25 février

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Le bruit des moteurs de Philippe Grégoire en salle le 25 février
Le cinéaste Philippe Grégoire. (Photo : gracieuseté)

Cinéma. Le tout premier long métrage du cinéaste Philippe Grégoire, Le bruit des moteurs, sera diffusé dans plusieurs cinémas du Québec, à compter du 25 février. 

Il sera possible de le voir au cinéma Beaubien, au cinéma Moderne, au cinéma Public, à la Cinémathèque québécoise et aux Cinémas Le Clap. 

Le cinéaste de Napierville sera sur place, les 25, 26 et 27 février, pour échanger avec le public.

Écrit, réalisé et coproduit par Philippe Grégoire, ce film met en vedette Robert Naylor et Tanja Björk dans les rôles principaux. La distribution comprend aussi Marie-Thérèse Fortin, Naïla Rabel, Alexandrine Agostini, Marc Beaupré et Maxime Genois. 

Ce film raconte l’histoire d’Alexandre, un formateur pour l’armement des douaniers canadiens, qui retourne dans son village natal de Napierville, après avoir été suspendu par son employeur qui lui a diagnostiqué une sexualité compulsive. 

De retour à la maison, il se liera d’amitié avec une pilote de course islandaise, avant d’être placé sous surveillance de la police, qui enquête sur une affaire de dessins à caractère sexuel qui trouble la paix du village. 

Ce film a été presque entièrement tourné dans la MRC des Jardins-de-Napierville. On reconnait la piste d’accélération Napierville Dragway, mais aussi la raffinerie de Napierville, de même que les vastes champs de terre noire. 

Succès international

Le bruit des moteurs a été lancé en première mondiale au prestigieux festival de San Sebastian, en Espagne, à la fin du mois de septembre 2021. Au cours des six derniers mois, le film a été réclamé par une trentaine de festivals à travers le monde, dont en Allemagne, en Italie, en Colombie, en France et même en Corée du Sud. 

« Je repars le 3 mars pour le Luxembourg, la Belgique et l’Espagne, où je vais présenter mon film dans différents festivals, explique M. Grégoire. Après, ce sera la France, la Turquie et l’Autriche, où il y a de bonnes chances que je sois présent. »

Plusieurs prix

Ce film de Philippe Grégoire a déjà remporté plusieurs prix. Il a été présenté pour la première fois au Québec en octobre 2021, dans le cadre du Festival du nouveau cinéma, où il a remporté le Prix de la diffusion Québecor, qui souligne le meilleur espoir de cette compétition nationale. Il a aussi été primé à La-Roche-sur-Yon, en France, du Prix spécial du jury international, ainsi qu’à Los Cabos, au Mexique, où il a remporté le Prix Premio Competencia.  

Il est aussi nommé dans trois catégories aux Prix Écrans canadiens, dont les lauréats seront annoncés le 10 avril. Philippe Grégoire y est en nomination pour la Meilleure réalisation et pour le Prix John Dunning pour le meilleur premier long métrage. L’actrice Tanja Björk est aussi en nomination dans la catégorie Interprétation féminine dans un rôle de soutien. 

« Je suis vraiment content, lance le cinéaste. Mon film a été très bien reçu jusqu’à maintenant et ça continue. Je ne pouvais pas espérer mieux. »

Radio-Canada

Le bruit des moteurs a été vendu à Radio-Canada, ce qui signifie que lorsqu’il aura terminé sa vie en salle, il pourra être disponible à la télévision et sur la plateforme Tou.tv, se réjouit M. Grégoire. 

« J’aimerais aussi le présenter localement. Je vais contacter la municipalité, annonce le cinéaste. Je pourrai répondre aux questions des gens. Ce film, c’est une lettre d’amour à ma région, à mon village. »

M. Grégoire a déjà entamé un travail de recherche et d’écriture de sa prochaine œuvre. « Je vais aller cogner à la porte de gens de la région pour aller prendre des photos, conclut-il. Je veux revenir à Napierville et les environs pour tourner mon prochain film. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires