Coupe du monde: Le Maroc renverse la Belgique 2-0 et prend la tête du Groupe F

The Associated Press
Coupe du monde: Le Maroc renverse la Belgique 2-0 et prend la tête du Groupe F

Le Maroc a causé une autre vive surprise en Coupe du monde de soccer, dimanche, et les membres de la vieillissante «génération dorée» de la Belgique en ont été les victimes.

Le revers inattendu de 2-0 a laissé Kevin de Bruyne et les demi-finalistes de la Coupe du monde de 2018 dans une position où ils pourraient être exclus de la phase éliminatoire après les derniers matchs dans le Groupe F, jeudi prochain.

De Bruyne n’a pas réussi à pousser la Belgique vers l’avant contre le Maroc, le capitaine Eden Hazard a quitté le terrain après une heure de jeu et le gardien Thibaut Courtois a possiblement été fautif sur le premier but du match.

«Nous n’avons pas encore vu la meilleure Belgique», a déclaré Roberto Martinez, un Espagnol qui dirige la formation nationale belge depuis six ans. «Nous n’avons pas été nous-mêmes.»

Avec une victoire dimanche, la Belgique, deuxième au classement mondial derrière le Brésil, serait devenue la deuxième nation à se qualifier pour la phase éliminatoire du tournoi après la France, championne en titre, samedi.

Or, voilà que jeudi, elle devra affronter la Croatie, finaliste à la Coupe du monde de 2018, avec la possibilité de subir son élimination la plus hâtive depuis 1998.

Le capitaine marocain Romain Saiss a donné l’avance à son équipe à l’aide d’une déviation à peine perceptible, avec sa hanche, d’un coup franc décoché d’un angle fermé par le joueur substitut Abdelhamid Sabiri pendant la 73e minute de jeu. Le ballon s’est logé sous le corps de Courtois — selon bien des observateurs, le meilleur gardien de but au monde.

Zakaria Aboukhlal a inscrit le filet d’assurance deux minutes après le début des arrêts de jeu, avec un tir qui a abouti dans la lucarne.

Les joueurs du Maroc se sont agenouillés et ont appuyé leur tête sur la surface de jeu dans un moment de prière avant d’amorcer leur célébration, après ce but marqué par le rapide attaquant âgé de 22 ans, pendant que Courtois hochait de la tête en se relevant du sol.

Avec ce gain, son premier depuis 1998 au plus grand rendez-vous du soccer international, le Maroc (1-0-1) s’est hissé en tête du Groupe F avec quatre points, un de plus que la Belgique (1-1-0), maintenant troisième.

La Croatie (1-0-1) qui a défait le Canada 4-1, assurant ainsi l’exclusion de la formation canadienne de la phase éliminatoire, totalise aussi quatre points.

L’autre gigantesque surprise à cette Coupe du monde était survenue mardi, lorsque l’Arabie saoudite avait défait l’Argentine 2-1 dans un duel du Groupe C.

Limités à un verdict nul de 0-0 contre la Croatie mercredi, les Marocains ont signé seulement la troisième victoire de leur histoire en Coupe du monde.

«Nous sommes enchantés de ces résultats après (avoir joué contre) la Croatie et la Belgique», a déclaré l’entraîneur-chef du Maroc, Walid Regragui. «C’est absolument remarquable pour le Maroc.»

Le Maroc l’a emporté en l’absence du gardien montréalais Yassine Bounou, qui s’est senti malade tout juste avant le coup d’envoi du match.

De leur côté, les Belges se sont présentés sur le terrain avec une séquence de sept victoires en phase de groupe à la Coupe du monde, incluant, toutefois, un gain peu convaincant de 1-0 contre le Canada mercredi dernier.

L’Espagne et l’Allemagne ne font aucun maître

L’attaquant Niclas Fullkrug a permis à l’Allemagne de soutirer un match nul de 1-1 à l’Espagne.

Les Allemands ont tout de même besoin de gagner leur dernier match s’ils veulent passer à la phase éliminatoire. Les quadruples champions du monde avaient été éliminés lors de la phase de groupes il y a quatre ans, en Russie.

Une victoire de l’Allemagne contre le Costa Rica pourrait même être insuffisante pour passer au tour suivant, alors qu’elle a également besoin d’un résultat favorable.

L’Espagne n’a besoin que d’un match nul contre le Japon pour accéder à la phase éliminatoire dans le Groupe E.

Alvaro Morata a donné les devants aux Espagnols à la 62e minute de jeu, mais Fullkrug a nivelé le pointage à la 83e minute.

L’Espagne a tenté de contrôler le rythme en gardant la possession du ballon, mais elle n’a pas créé beaucoup d’occasions de marquer. L’Allemagne a pu menacer de façon sporadique, notamment sur les coups francs.

Le Costa Rica rebondit

Keysher Fuller a trouvé le fond du filet pendant la 81e minute de jeu pour donner au Costa Rica une victoire de 1-0 sur le Japon dans l’un des deux matchs au calendrier du Groupe E dimanche.

Fuller a profité d’une erreur défensive des Japonais, qui ont été incapables de sortir le ballon de leur territoire. Son tir décoché d’une distance de 18 mètres a effleuré le bout des doigts du gardien Shuichi Gonda avant de faire vibrer les cordages.

Le gardien Keylor Navas a réalisé plusieurs arrêts en succession pendant les dernières minutes de jeu pour assurer la victoire du Costa Rica.

Ce résultat fait en sorte que les deux équipes totalisent trois points après deux matchs dans le Groupe E. Mercredi dernier, le Japon avait surpris l’Allemagne 2-1 tandis que le Costa Rica avait subi un cinglant revers de 7-0 face à l’Espagne.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires