L’auteur Yanik Comeau envoute les élèves de l’école Saint-Romain à Hemmingford

Photo de Jacques Larochelle
Par Jacques Larochelle
L’auteur Yanik Comeau envoute les élèves de l’école Saint-Romain à Hemmingford

Yanik Comeau est tout un personnage. D’abord, c’est un impressionnant colosse. Ensuite, il a un talent fou comme acteur. Et en plus, c’est un écrivain prolifique qui a déjà publié par moins de 34 ouvrages, dont la série Les enfants Dracula. Le 29 février dernier, à la demande des autorités de l’école Saint-Romain de Hemmingford, il est allé rencontrer tous les élèves pour leur parler de sa vie, sa carrière et ses œuvres. Avec son incroyable talent de conteur, il a captivé l’attention des enfants pendant ses trois conférences d’environ 1 h 15 chacune. Ses passions Il a d’abord expliqué sa passion pour le théâtre qui lui est venue très tôt dans sa vie. Il a enchaîné avec sa deuxième passion, l’écriture. En fait, ses deux passions sont étroitement liées puisqu’il adore autant écrire que jouer. Il a d’ailleurs commencé à écrire dès la troisième année du primaire, une pièce de théâtre. Puis il a écrit des critiques de spectacle pour le journal de son école, La Magdeleine, et pour le journal local. Il a ensuite étudié le théâtre au cegep Lionel-Groulx, notamment avec un autre jeune qui allait devenir un comédien très connu, Guy Jodoin. Sa passion de l’écriture s’est exprimée pendant 10 ans au journal Le Reflet de Delson. Il a aussi lancé son propre journal qui était distribué à 13 000 exemplaires dans les écoles de la région. C’est là qu’il a véritablement commencé à écrire des contes qui ont ensuite été publiés dans des recueils au Québec et en France. Puis, en 1993, il a écrit son premier roman pour enfants, L’arme secrète de Frédéric, dans le cadre d’un concours organisé par les Éditions Héritage. 26 manuscrits avaient été soumis et c’est le sien qui a gagné le concours. Beaucoup d’autres romans ont suivi, toujours dans la littérature jeunesse, notamment dans la série Zone Frousse. Et il a écrit bien des pièces de théâtre qu’il monte et met en scène. Fait à signaler, il a été le premier professeur d’Art dramatique à l’école Louis-Cyr de Napierville. Il continue toujours d’enseigner le théâtre et a sa propre agence d’artistes. Il est aussi chroniqueur à la radio et à la télévision. Il donne également des conférences dans les écoles partout au Québec. Et il a même commencé à écrire des chansons. Son plus gros projet est la série Les enfants Dracula, dont le cinquième tome, Ombre et lumière, sort en librairie le 8 mars. Un être fascinant Yanik Comeau a fasciné les enfants avec sa façon de raconter comment il s’est initié à l’écriture, avec l’aide de sa mère, une traductrice qui était impitoyable pour la correction de ses fautes. « J’aimais écrire mais je n’aimais pas me relire. Je me pensais bien bon et j’étais paresseux. Mais ma mère m’avait à l’œil. Elle ne laissait rien passer. Je la remercie très profondément car, sans elle, mes textes n’auraient jamais été retenus par les éditeurs. C’est très important de se relire. C’est une discipline essentielle pour toute personne qui écrit. » Yanik Comeau, qui réside à Saint-Michel, encourage les jeunes à lire et à écrire. « Lire développe l’imagination. C’est très important car le plaisir d’écrire vient de notre imagination. Quand on est écrivain, on peut écrire n’importe quoi. On part d’une idée et on la développe. J’adore ça! » Pour en savoir davantage sur Yanik Comeau, on n’a qu’à aller sur son site internet www.comunikmedia.com.  Vous y découvrirez un personnage fascinant!

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires