Le premier bébé de l’année s’appelle Enzo

Le premier bébé de l’année s’appelle Enzo

Le petit Enzo était attendu pour le 5 janvier, mais c’est finalement le premier du jour de l’An 2012 qu’il a montré le bout de son nez. Le premier bébé de l’année à l’Hôpital du Haut-Richelieu est en parfaite santé. Le garçon de Josianne Guérard-Perreault et d’Ignace Notaro est déjà le favori de la famille. Jointe mardi, alors qu’elle se réveillait d’une sieste d’après-midi, la maman de 22 ans était aux anges. Elle venait de rattraper les quelques heures de sommeil perdues, alors qu’elle donnait naissance à son premier enfant. Le petit Enzo, qui dormait au moment de l’entrevue, se portait à merveille. C’est à 18h29, le 1er janvier, qu’il a poussé ses premiers cris. Il pesait alors 7 livres et 10 onces et mesurait 19 pouces et demi. Les parents ont choisi son prénom en pensant à la contrée natale du père, l’Italie. Même si le poupon porte le même prénom que le célèbre coureur 23842, Enzo Ferrari, le choix du couple ne se voulait pas un hommage l’endroit de cette vedette légendaire. On aimait avant tout sa sonorité et son caractère distinctif. Surprise Malgré tout, le bambin a déjà une qualité commune avec la célébrité. Il a pris tout le monde de vitesse en naissant avant sa date prévue. Il faut dire que les proches du couple les ont taquinés à plusieurs reprises au sujet du bébé de l’année. Même si la maman aimait l’idée, elle ne pensait jamais accoucher ce jour-là. «Le 31 décembre, j’avais un souper dans ma famille, explique Josianne Guérard-Perreault. J’ai commencé à avoir des contractions pendant le repas. Lorsqu’elles revenaient aux cinq minutes, nous avons décidé qu’il était temps de se diriger vers l’hôpital.» Même si la nuit et la journée du lendemain n’ont pas été une partie de plaisir, la maman dresse un bilan positif de son accouchement. Après une vingtaine d’heures de contractions et une heure de poussée, la famille était réunie. «Je n’ai pas eu trop de difficultés, confesse l’esthéticienne de profession. L’important, c’est que mon bébé soit en parfaite santé. En plus, il ne pleure même pas. Il est merveilleux.» Cet avis est partagé par les membres des deux familles qui se sont empressés de venir rencontrer le nouveau-né, le 2 janvier. «Du côté de mon copain, c’est le premier petit-fils. Il est déjà la petite vedette», affirme celle qui demeure à Sherrington, la municipalité voisine de Napierville. Retour à la maison Le retour à la maison du couple était prévu pour mercredi matin. Un moment que les amoureux attendaient avec impatience. «J’ai hâte d’établir ma routine, indique la maman. En même temps, c’est une nouvelle vie qui commence. C’est vraiment agréable.» Même s’ils sont au comble du bonheur avec le petit, il est trop tôt pour dire si le couple aura d’autres enfants rapidement. «Nous voulions avoir le premier, puis nous verrons pour la suite», indique en riant Mme Guérard-Perreault. Soulignons que la joie de la maman était partagée par le père, qui s’occupait de son poupon pendant l’entrevue. Ignace Notaro, 27 ans, est producteur agricole dans la région de Sherrington. Pour une deuxième année de suite, le bébé de l’année s’est fait attendre dans le Haut-Richelieu. En 2011, la petite Sophie-Claire avait montré le bout de son nez à 18h45, le 1er janvier.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des