pneus poupart installation gratuite

L’Internet haute vitesse fait défaut au quart des résidences

L’Internet haute vitesse fait défaut au quart des résidences
Selon un récent rapport produit pour le compte de la MRC des Jardins-de-Napierville

Internet – Dans la MRC des Jardins-de-Napierville, 22,5% des adresses n’ont pas accès à Internet haute vitesse (IHV). Conscients de cet enjeu important pour la région, les maires veulent que l’ensemble des citoyens ait accès à ce service. Ils veulent se regrouper pour obtenir de meilleurs coûts pour les citoyens.

L’immense majorité des foyers québécois ont accès à l’IHV. Cependant, c’est une faible consolation pour les quelque 3,3% d’entre eux qui ont la malchance d’être situés dans des zones non desservies, selon les données d’Industrie Canada. Si ces zones sont plus nombreuses dans le Nord-du-Québec et en Gaspésie, on en trouve aussi à proximité de centres urbains, là où la densité de population est faible, comme le rapporte une enquête réalisée par TC Media.

Selon un récent rapport produit pour le compte de la MRC des Jardins-de-Napierville, 2420des 10 738 portes répertoriées sur le territoire ne sont pas desservies par IHV, ce qui représente 22,5%.

Pour pallier cette lacune, la MRC vient tout juste de lancer un appel d’offres aux entreprises de télécommunication pour augmenter la couverture par fibre optique sur l’ensemble du territoire. «On est très intéressés à amener ça sur le territoire, explique la directrice générale de la MRC, Nicole Inkel. C’est un projet incontournable. Notre intérêt, c’est la fibre optique et d’avoir les services de téléphonie, d’Internet et de télévision regroupés.»

Les municipalités visées sont le Canton de Hemmingford, Saint-Bernard-de-Lacolle, Saint-Cyprien-de-Napierville, Sainte-Clotilde, Saint-Édouard, Saint-Michel, Saint-Patrice-de-Sherrington et une partie de la ville de Saint-Rémi.

Financement

Le soumissionnaire qui a été retenu est Déry Télécom, qui pourrait effectuer les travaux au coût d’environ 5,4 M$. L’entreprise s’engage à financer la moitié des coûts.

Aucun contrat n’a encore été octroyé par la MRC qui doit d’abord trouver le financement nécessaire, soit près de 2,7 M$. Déry Télécom s’engage à offrir ce même tarif d’ici les huit prochains mois. «C’est la volonté de tout le monde d’avoir Internet, mais à quel prix?, explique Mme Inkel. On a passé une résolution pour faire une demande d’aide financière au fédéral pour nous aider à défrayer les coûts.»

La MRC attend aussi le dévoilement du prochain budget provincial pour voir si un programme sera mis sur pied pour financer ce genre de projet.

Le gouvernement fédéral s’est engagé à investir jusqu’à 305 M$ au courant des prochaines années pour inciter les fournisseurs à couvrir des zones qui ne sont pas forcément rentables. Le programme Un Canada branché, qui relève d’Industrie Canada, devrait ainsi investir dans des projets visant à offrir l’Internet haute vitesse (5 Mbit/s) à quelque 280 000 foyers qui en sont privés à l’échelle du Canada.

Coût du projet par municipalité (avant taxes)

Canton de Hemmingford: 1 024 400$

Saint-Bernard-de-Lacolle: 835 900$

Saint-Cyprien-de-Napierville: 521 300$

Sainte-Clotilde: 470 600$

Saint-Édouard: 461 500$

Saint-Michel: 326 300$

Saint-Patrice-de-Sherrington: 557 700$

Saint-Rémi: 495 300$

 

Définitions

Mbit/s

Il s’agit de l’abréviation de Mégabits par seconde, une unité de mesure qui permet de mesurer la vitesse d’une connexion Internet. Elle correspond au nombre de mégabits (un million de 0 et de 1) qui peut transiter par une connexion Internet chaque seconde. À moins d’une indication contraire, tous les débits exprimés en Mbit/s dans cet article sont en téléchargement.

Internet haute vitesse

Une connexion Internet est considérée à haute vitesse lorsque son débit est d’au moins 5 Mbit/s.

Internet à très haute vitesse

Une connexion Internet est considérée à très haute vitesse lorsque son débit est d’au moins 100 Mbit/s.

DOSSIER INTERNET À DEUX VITESSES: Alors que certaines régions jouissent d’un service Internet de haute vitesse, d’autres sont carrément coupées du monde. Découvrez quel est le portrait dans notre région ici-> http://www.lesaffaires.com/techno/internet/une-cartographie-de-l-acces-a-internet-haute-vitesse/576202

 

Avec la collaboration de Julien Brault.

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des