MRC des Jardins-de-Napierville: le marché de l’immobilier stagne

MRC des Jardins-de-Napierville: le marché de l’immobilier stagne
Les transactions colligées par JLR incluent toutes les ventes enregistrées au registre foncier du Québec

IMMOBILIER – Le marché de l’immobilier a fait du sur-place dans la MRC des Jardins-de-Napierville au cours de la dernière année. Le nombre de ventes de résidences unifamiliales a légèrement augmenté, tandis que les prix, eux, ont stagné par rapport à l’année précédente.

C’est ce qu’on apprend dans le rapport de la firme JLR intitulé Bilan des ventes d’unifamiliales par MRC, publié le 26 juillet. Cette analyse porte sur la période de juillet 2016 à juin 2017, et les variations par rapport à la même période l’année précédente.  

Au total, 373 maisons unifamiliales ont été vendues dans les Jardins-de-Napierville entre juillet 2016 et juin 2017. Cela représente une hausse de 3 % par rapport à l’année précédente.

Le prix de vente médian de ces maisons était de 225 000 $ en 2016-2017, le même qu’en 2015-2016.

Ailleurs

En comparaison, dans la MRC voisine du Haut-Richelieu, il s’est vendu 1 565 maisons unifamiliales en 2016-2017, ce qui représente une hausse de 8 % par rapport à 2015-2016.

Le prix médian de ces maisons est de 239 000 $, en hausse de 4 % par rapport à l’année précédente.

Comparaison

Le prix médian des maisons unifamiliales a progressé dans 72 des 95 MRC analysées par JLR, il a baissé dans 20 et est resté stable dans les 3 autres, dont les Jardins-de-Napierville. Sans surprise, c’est à Montréal que le prix médian est le plus élevé (402 500 $).

C’est dans la MRC d’Antoine-Labelle, dans les Laurentides, qu’on observe la plus importante hausse du nombre de ventes (32 %) en un an.

«Les ventes ont progressé dans la majorité des MRC et les prix semblent également vouloir recommencer à croître tranquillement, concluent les auteurs de ce rapport. Avec les taux d’intérêt qui sont appelés à augmenter au cours des prochains mois, il sera intéressant d’observer si la croissance pourra se maintenir dans l’ensemble du marché.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des