3,2 millions$ de tabac saisi aux douanes

Les agents des services frontaliers de Saint-Bernard-de-Lacolle ont réalisé d’importantes saisies de tabac de contrebande, les 11 et 12 mars. La valeur marchande des cigarettes est estimée à 3,2 millions de dollars.

Les douaniers ont eu du flair en démasquant d’abord un camionneur canadien. Il s’est présenté à la guérite commerciale en déclarant que sa remorque était vide, le 11 mars. Il disait revenir de Champlain, dans l’État de New York.

En l’obligeant à ouvrir son camion, les agents frontaliers ont découvert 132 boîtes de carton remplies de 16 800 kilogrammes de tabac en vrac. La valeur la cargaison est estimée à 1,7 millions$. Les douaniers ont également saisi 11 340 dollars canadiens.

Les contrôleurs n’ont pas eu à attendre longtemps avant d’avoir de nouveau la main heureuse. Dès le lendemain, un autre camionneur canadien se faisait prendre au piège. Cette fois, l’individu a déclaré que sa remorque renfermait de l’encre. Les douaniers y ont plutôt découvert 132 boîtes contenant 14 480 kilogrammes de tabac en vrac d’une valeur approximative de 1,5 millions$. .

Les deux camionneurs pourraient faire face à des accusations de contrebande en vertu de la loi sur les douanes.

Conséquences

Avec ces plus récents évènements, les services frontaliers tiennent à rappeler aux citoyens que la contrebande est prise très au sérieux par les tribunaux.

En février dernier, le camionneur, Marc-André Parent, a été condamné à une peine d’emprisonnement ferme de 28 mois pour contrebande de produits du tabac et possession de produit de tabac non estampillés. L’accusé devra également payer une amende de 20 000 $.

Les faits reprochés remontent au 30 juillet 2011, alors qu’il avait tenté, au poste frontalier de Saint-Bernard-de-Lacolle, d’introduire 15 186 kilogrammes de tabac en vrac.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires