Claude Leroux tente de déloger Gérard Dutil

Claude Leroux tente de déloger Gérard Dutil

La priorité de Claude Leroux, qui brigue la mairie, est de revitaliser la municipalité sans augmenter les taxes des citoyens.  Il se présente avec une équipe de trois conseillers : Julie Mayer, Denis Thomas et France Desroches.  

M. Leroux dit ne pas avoir présenté de conseillers dans trois districts pour pouvoir bénéficier de l’expérience et de l’expertise des conseillers sortants, qui ont été réélus sans opposition.

M. Leroux compte implanter un programme d’accès à la propriété dans le but d’aider les nouvelles familles qui s’installent dans la municipalité, mais aussi les entreprises qui souhaiteraient exécuter des travaux de rénovation de leur commerce.  «On veut aider les gens au niveau des taxes, explique M. Leroux.  On veut ramener des familles et des commerçants.»

M. Leroux veut aussi offrir davantage d’activités et de loisirs aux jeunes de la municipalité. 

Services et activités culturelles

Il déplore le manque de services dans la municipalité et il compte y remédier en ramenant un comptoir et un guichet bancaire et en instaurant un système de transport pour les aînés. 

Depuis un certain temps, il n’y a plus de guichet automatique à Saint-Paul, ce qui semble invraisemblable aux yeux de M. Leroux. Le candidat croit qu’avec une population vieillissante, il est essentiel d’offrir des services afin que les gens restent à Saint-Paul, plutôt que de s’installer à Saint-Jean par exemple.  En attendant la venue de services comme une épicerie ou un comptoir bancaire, M. Leroux veut instaurer un mode de transport qui permettrait d’amener les aînés vers ces services, qui se trouvent dans les municipalités voisines.

Selon M. Leroux, la tenue d’événements culturels permettrait d’amener davantage de touristes et ainsi de favoriser la venue des différents services qu’il souhaite voir s’implanter.  «On n’a pas de fête de la St-Jean, pas de fête du Canada.  On n’a pas de festival d’été ni d’hiver.  Il n’y a rien d’organisé pour les gens.»  Il cite l’exemple des nombreux canaux qui pourraient permettre de faire de la pêche sur la glace ou qui pourraient être transformés en patinoire, en utilisant les infrastructures en place.

M. Leroux veut travailler en collaboration avec les citoyens et les entreprises locales pour favoriser le développement de la municipalité.  «On veut travailler avec le monde de la place et leur demander ce qu’ils veulent.» 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires