«Défi Je me prends en main 3» : Un exemple de persévérance

«Défi Je me prends en main 3» : Un exemple de persévérance

Caroline Tremblay

En ce temps de l’année où plusieurs prennent des résolutions, le défi relevé par Caroline Tremblay, une mère de famille native de Napierville qui a réussi à perdre 35 livres en 90 jours, saura en inspirer plus d’un.

Elle participe au troisième défi «Je me prends en main», organisé par Nautilus et elle fait partie des six finalistes féminines, au Québec.  Plus de 3 000 participants étaient inscrits à ce concours visant à acquérir de saines habitudes de vie et un poids santé. 

Au terme de 90 jours d’entraînement, un jury formé de professionnels de la santé a choisi les six femmes et six hommes qui ont été retenus comme finalistes de la troisième édition de ce défi.  Tout au long des mois de janvier et février, les gens sont appelés à voter pour la transformation physique la plus spectaculaire, parmi les 12 candidats finalistes. 

Persévérer

Du 11 août au 11 novembre 2013, Caroline Tremblay, 35 ans, qui est aussi la maman de deux jeunes garçons de 5 et 8 ans, s’est imposé une discipline militaire, qui lui a permis de dépasser son objectif initial, qui était de perdre 25 livres en 90 jours.  «J’étais depuis trop longtemps affectée par mon surplus de poids accumulé au cours des dernières années.  Les grossesses, les effets secondaires d’une médication et le manque d’activité, ont contribué à ce gain de poids qui m’affectait énormément», dit-elle.

Avec l’aide d’un entraîneur et d’une nutritionniste, Mme Tremblay fréquentait le gym le matin, au retour du travail et plus tard en soirée, soit trois heures par jour, à raison de six jours par semaine.  Elle devait «brûler» 1 250 calories par jour.  «Tout un changement pour une maman qui limitait ses activités physiques au magasinage!  Je souhaitais être un exemple de persévérance pour mes enfants.»

En cours de route, une importante infection aux intestins lui a imposé un arrêt de travail et d’entraînement pendant plus de 2 semaines.  «Quel obstacle à ma réussite!  Malgré la frustration face à mon état de santé, j’ai dû tout arrêter pour guérir cette infection. Ce défi physique a été aussi une façon de grandir et de travailler psychologiquement sur moi-même. Lâcher prise, ne pas tout contrôler et déléguer des tâches font partie des défis que j’ai aussi affrontés.  Je suis plus forte aujourd’hui et encore plus fière d’être parmi les six femmes finalistes, malgré cette embuche», souligne Mme Tremblay.

Inspirer

Ce défi était une façon pour elle de se prendre en main et d’améliorer sa confiance en elle.  «Ces trois mois intenses et parsemés d’efforts constants, de concession, de persévérance, mais surtout de fierté personnelle, m’ont permis de retrouver l’estime de moi, la santé et surtout l’équilibre.  Ce défi m’a permis de me retrouver, de m’aimer et m’apprécier à nouveau.»

Mme Tremblay souhaite que son parcours inspire ses proches.  «Comme intervenante scolaire, je souhaite transposer mes connaissances dans mon milieu de travail, auprès des élèves, en proposant des ateliers pour prôner de saines habitudes de vies.  Je souhaite enseigner aux enfants l’importance de l’exercice et d’une bonne alimentation pour préserver la santé physique et mentale.»

Caroline Tremblay espère remporter ce défi avec l’aide de la population qui peut voter pour elle, en visitant le site Internet http://www.nautilusplus.com/fr/concours/.  Les gens qui participeront au vote courent la chance de gagner un crédit voyage de 2 500$.  Si elle gagne, Mme Tremblay se méritera un crédit voyage d’une valeur de 5 000$. 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires