Grimper 48 étages en tenue de combat

Grimper 48 étages en tenue de combat
Pascal Turcotte

Sept pompiers des municipalités de Napierville et de St-Cyprien ont participé au Défi Gratte-Ciel qui consistait à gravir les 1125 marches de la Tour de la Bourse de Montréal vêtus de leur équipement de combat afin d’amasser des fonds qui seront remis à Dystrophie musculaire Canada. 

Pascal Turcotte, Benoît Mailloux, Mathieu Girard, Philippe Thibeault, Pascal Lussier, Tommy Surprenant et Alexandre Rathé ont gravi les 48 étages de la Place Victoria, lors de la 16e édition de cet événement, qui s’est tenu le 31 mai.

C’est Alexandre Rathé, un jeune pompier de Napierville, qui a embarqué ses confrères de travail dans cette aventure.  «Je l’ai fait tout seul il y a deux ans.  Je me dis que ça nous permet de forcer pour ceux qui n’ont pas la possibilité de le faire.»  Cette année, plus de 600 personnes ont participé à l’événement, dont 339 pompiers, 68 paramédics, 20 policiers et 175 civils. 

Pour les pompiers, l’ascension s’est faite avec la tenue intégrale de combat incluant l’appareil respiratoire.  «On pouvait aussi porter un hose pack, un tuyau d’incendie replié sur lui-même de façon à être monté plus facilement sur les étages.  Pour chaque hose pack qu’on apportait, un don de 10$ était versé, explique M. Rathé.  Le poids total de l’équipement était de 60 livres et il faisait 35 degrés.  On a réussi l’ascension en 20 minutes.  On s’est classé 219e sur 600.  Par contre, il faut dire que les premiers ont fait l’ascension sans porter d’équipement», indique M. Rathé.

Objectif atteint

Les pompiers s’étaient donné comme objectif d’amasser 500$.  Ils ont finalement réussi à faire un don de 1300$.  L’objectif global pour l’événement était de 225 000$, objectif qui a été dépassé puisqu’ils ont plutôt amassé 257 515$.  «On a ramassé de l’argent auprès de nos familles et de nos amis, explique M. Rathé.  La municipalité nous a aussi fait un don et on a reçu de l’argent par l’entremise de Facebook, puisqu’il était possible de donner en ligne.»

M. Rathé nous explique que la dystrophie musculaire est une maladie neuromusculaire qui se caractérise par une faiblesse et une dégénérescence progressive des muscles du corps.  «L’argent amassé va servir à financer la recherche et à mieux répondre aux 15 000 Québécois atteints par cette maladie, notamment par l’achat d’équipement tel des fauteuils roulants ou encore des bras articulés.»

La prochaine édition du Défi Gratte-Ciel aura lieu le 16 mai 2014 et les pompiers de la région comptent y participer à nouveau.  «Les gars ont bien aimé ça et ils vont le refaire l’an prochain», souligne M. Rathé. 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires