Gyrophares verts pour les pompiers volontaires

Gyrophares verts pour les pompiers volontaires
Le Service de sécurité incendie Napierville/Saint-Cyprien refuse que les pompiers volontaires munissent leur véhicule personnel d'un gyrophare vert.  

Un pompier volontaire de l’Outaouais a initié des démarches pour que le Code de la sécurité routière permette aux pompiers volontaires d’utiliser un gyrophare vert amovible lors des situations d’urgence.  Le député de Huntingdon, Stéphane Billette appuie cette initiative, tandis que les pompiers de Napierville/Saint-Cyprien se prononcent contre cette mesure.   

Le député Stéphane Billette appuie les pompiers volontaires dans leurs démarches.  «La sécurité et la visibilité de nos pompiers volontaires lors de situations d’urgence sont primordiales.  L’utilisation du gyrophare vert facilitera leur travail tout en leur permettant de répondre à ces enjeux.  Également, cet outil supplémentaire permettra de diminuer considérablement le temps-réponse lors des appels d’urgence.»

La députée de Gatineau, Stéphanie Vallée, a déposé à l’Assemblée nationale une pétition comptant 2 775 signataires, le 12 février. 

Selon Dany Deragon, chef aux opérations du service des incendies de Napierville/Saint-Cyprien, cette mesure est à proscrire.  «C’est simple, nous sommes entièrement contre ça!.  M. Deragon ne croit tout simplement pas à l’efficacité du gyrophare vert.  On a de la difficulté à se faire remarquer et à avoir la priorité sur la route avec un camion de 38 tonnes et des gyrophares rouges!»

Selon M. Billette, cette mesure permettrait aux pompiers volontaires qui le désirent de circuler avec le gyrophare vert pour se rendre plus facilement sur les lieux d’un incendie.  «Un incendie, ça attire souvent les curieux.  Ce n’est pas le fait d’être au-dessus des lois et de faire de la vitesse, mais ça peut permettre aux pompiers de se rendre plus facilement.»

Dany Deragon croit que les pompiers volontaires ne devraient jamais se rendre sur les lieux d’un incendie avec leur véhicule personnel.  «On a une procédure interne à Napierville.  Les pompiers doivent obligatoirement passer à la caserne pour récupérer un véhicule et le matériel.  C’est la façon la plus efficace et la plus sécuritaire de procéder.  Ça ne donne rien d’avoir 20 pompiers sur les lieux d’un sinistre et pas de boyau!»    

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires