Hydro annonce le tracé choisi pour sa ligne souterraine Interconnexion Hertel-New York

Hydro annonce le tracé choisi pour sa ligne souterraine Interconnexion Hertel-New York
La mise en service de la ligne Interconnexion Hertel-New York est prévue pour l’automne 2017.

Hydro-Québec annonce le tracé retenu pour la portion sud de cette ligne électrique, qui traversera St-Bernard-de-Lacolle et Lacolle, avant de franchir la frontière américaine. Depuis novembre 2012, Hydro-Québec a tenu plus de 40 rencontres avec les citoyens et les élus avant de faire son choix final.

Rappelons que le projet Interconnexion Hertel-New York vise à fournir de l’électricité à la ville de New York, en provenance du Canada.  Une ligne souterraine, d’une longueur de 58 km, sera installée entre le poste Hertel, à LaPrairie et la route 223, à Lacolle, point d’entrée aux États-Unis.

Un tracé de moindre impact

Dans sa partie sud, le tracé comprenait trois variantes qui, selon Hydro-Québec, rencontraient leurs critères techniques et économiques, en tenant compte des résultats des inventaires environnementaux.

Une première variante utilisait l’emprise de la montée Guay, tandis que la seconde utilisait les emprises des routes 202 et 221.  Ces deux scénarios n’ont pas été retenus.  «Il y avait des problèmes de capacité portante du sol au niveau de la montée Guay, explique Hélène Perrault, conseillère en relation avec le milieu à Hydro-Québec.  Sur la route 221, il y a beaucoup de circulation et les maisons sont rapprochées.  Il y aurait eu beaucoup d’impacts pendant la construction.»

Hydro-Québec a reçu plusieurs informations et commentaires lors des consultations publiques, qui l’ont amené à considérer une troisième variante, qui a finalement été retenue.  Elle emprunte l’emprise de la route 202, du rang St-Georges, puis le rang Edgerton et ensuite la route 223.

Selon Hydro-Québec, cette troisième variante de 12,5 km est celle qui présente le moins d’impacts.  La largeur des emprises, la nature du sol et la faible circulation automobile sont des éléments qui vont faciliter l’installation de la ligne à cet endroit.

Caractéristiques techniques de la ligne

La ligne sera composée de deux câbles de 4,5 pouces chacun et d’un 3e câble de fibre optique, qui seront déposés au fond d’une tranchée d’une largeur de 3 pieds.

La profondeur minimale de l’excavation sera de 5 pieds, mais elle sera précisée selon les obstacles à traverser, pensons aux viaducs, ruisseaux, fossés, systèmes de drainage, etc.  Lorsque ce sera possible, la ligne électrique sera située sous les obstacles.

Les câbles seront disposés au fond de la tranchée, sur un lit de pierre.  Ils seront recouverts de sable fin, sur lequel une dalle de béton préfabriquée sera déposée.  Puis un ruban avertisseur sera enfoui à environ 4 pouces sous le drain agricole, si nous prenons l’exemple d’une excavation en milieu agricole, afin d’indiquer la présence des câbles sous terre.

Respect de l’environnement

Selon Mme Perrault, Hydro-Québec a effectué un inventaire de plus de 70 cours d’eau, qui seront traversés par la ligne électrique.  La faune et la flore, de même que les milieux humides et certaines zones à potentiel archéologique ont aussi été inventoriés, sur le tracé de la ligne retenu, afin d’atténuer les impacts des travaux sur le milieu.

Hydro-Québec s’engage à effectuer les travaux à des périodes déterminées afin de ne pas nuire au déroulement des activités ou pour réduire les impacts sur les sols.

L’entreprise tient à rappeler que pour la portion du tracé située en milieu agricole, toutes les clauses de l’«Entente Hydro-Québec-UPA sur le passage des lignes de transport en milieu agricole et forestier» vont s’appliquer.  Par exemple, la terre organique sera entreposée avant d’être remise en place à la fin des travaux.

Prochaines étapes

Dans un premier temps, Hydro-Québec invite la population à une rencontre portes ouvertes le lundi 30 septembre, de 15h30 à 20h, à l’hôtel Best Western, situé au 115, montée Guay, à St-Bernard-de-Lacolle.  Le tracé de ligne retenu sera présenté et les citoyens pourront échanger sur le projet.  Des cartes et de la documentation pourront être consultées sur place.

Au début de 2014, Hydro-Québec doit déposer une étude d’impact sur l’environnement auprès du ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs et à l’Office national de l’énergie. 

Par la suite, Hydro devra obtenir les autorisations gouvernementales avant d’amorcer le projet.  Les travaux de construction s’échelonneront de l’automne 2015 à l’automne 2017.

Les citoyens qui désirent en savoir davantage sur ce projet peuvent consulter e site Internet www.hydroquebec.com/hertel-new-york ou utiliser la ligne Info-Projets au 1-877-653-1139.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires