«La productivité, c’est un combat de tous les jours» – Jean-François Garand

«La productivité, c’est un combat de tous les jours» – Jean-François Garand

Chez Les serres Lefort

Travail – La région de la Montérégie est celle qui a le plus contribué à l’augmentation de la productivité du travail de l’ensemble de la province entre 2002 et 2012, devant Montréal et Québec. Les entreprises de la région, comme Aérospatiale Hemmingford et Les serres Lefort contribuent à ce succès en produisant de la richesse à leur manière.

Aérospatiale Hemmingford (AH) fabrique, assemble et teste des composantes de moteurs d’avion notamment la firme Pratt & Whitney, qui sont destinées au marché international. «La productivité, c’est le nerf de la guerre, explique Jean-François Garand, directeur des opérations chez AH. La compétition est très élevée. Ces pièces-là n’ont aucun avantage à être fabriquées au Québec. C’est moins cher en Chine, mais il y a un niveau de qualité dans notre domaine que la Chine n’a pas.»

Chez AH, la productivité passe notamment par la machinerie à la fine pointe de la technologie. Un comité formé de quatre personnes travaille aussi à temps plein dans la recherche et le développement.

L’augmentation de la productivité est attribuable au travail des employés, dont la cadence est mesurée. «On sait exactement le temps que ça doit prendre pour fabriquer et usiner une pièce, explique M. Garand. Des écrans sont mis à jour aux 15 secondes pour monitorer en temps réel la productivité dans chaque cellule de production.»

Préoccupation constante

Les serres Lefort de Sainte-Clotilde emploient une centaine de personnes. On y produit des poivrons, des concombres, des navets japonais, mais surtout des transplants de différents légumes. La productivité est une préoccupation de tous les instants pour cette entreprise.

«On est vraiment dans les opérations au quotidien, explique André Michaud, responsable du développement et de la mise en marché chez Les serres Lefort. On manipule 150 millions de plants chaque année. Une grosse partie de notre main-d’œuvre sont des travailleurs étrangers. Il faut leur transmettre les valeurs de productivité basées sur le travail d’équipe, si on veut arriver à un résultat concret.»

La santé et la sécurité sont aussi des valeurs importantes pour Les serres Lefort. «L’efficacité, c’est la santé des travailleurs, soutient M. Michaud. Il faut qu’ils soient en forme physiquement et psychologiquement. Ça fait partie de la stratégie de productivité.» Un club social a été formé ainsi que des équipes de soccer pour divertir les travailleurs. «La productivité, c’est d’arrêter la machine aussi, insiste M. Michaud. C’est très, très important.»

La productivité de cette entreprise passe aussi par de l’équipement efficace. «Elle est liée à la performance des équipements qu’on procure aux employés, dit M. Michaud. Ce n’est pas une dépense, c’est un investissement. C’est avec un couteau qui ne coupe pas qu’on se coupe. Les bons outils, c’est le nerf de la guerre.»

L’entreprise a récemment investi 15 M$, pour convertir le système de chauffage de ses quelque 300 serres, passant du gaz naturel à la biomasse. «La réduction des coûts de l’énergie est de l’ordre d’environ 50%, affirme M. Michaud. Ça permet d’acheter des équipements à jour au niveau de l’agriculture et de la production.»

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires