Le rail est sécuritaire à Napierville selon CP

Le rail est sécuritaire à Napierville selon CP
Les représentants de CP

Le chemin de fer est sécuritaire à 99,9%, à Napierville.  C’est ce qu’ont affirmé les représentants de CP, lors d’une rencontre qui s’est tenue à la demande de la municipalité, le 13 septembre dernier, à Montréal.

Après l’accident ferroviaire survenu à Lac-Mégantic, les élus de même que le directeur du Service de sécurité incendie (SSI) avaient des questions à poser au propriétaire du chemin de fer qui traverse le village.

Les normes respectées

«On avait des interrogations suite à la tragédie de Mégantic», explique Ginette Pruneau, directrice générale de Napierville.  Les questions que la municipalité a posées concernaient l’entretien de la voie ferrée et des wagons, de même que la vitesse des convois. 

Il semble que les élus aient été rassurés par les propos des représentants de CP.  «Ils nous ont dit que tous les wagons se font inspecter avant de quitter le centre de tri, rapporte Mme Pruneau.  Il y a toujours deux conducteurs et ils ont des normes de vitesse à respecter.  Ils nous ont montré tout le processus qu’ils devaient faire avant de partir.  Nous n’avons pas la même situation géographique que Mégantic.  Nous n’avons pas de montagne», précise-t-elle.

Les représentants de CP ont aussi affirmé que des vérifications des infrastructures étaient effectuées régulièrement.  «On leur a demandé que le fauchage soit fait à côté de la voie ferrée et ils l’ont fait», note Mme Pruneau. 

Matières dangereuses

Le chef du SSI de Napierville/St-Cyprien, Mario Deragon, était aussi présent lors de la rencontre.  «On voulait savoir si les trains transportent du propane, du gaz brut, mais aussi les journées et les heures auxquelles ça passe», explique M. Deragon.

Cepenant, CP n’a pas été en mesure de répondre à ces questions.  Il semble que la demande soit trop forte et la nature des convois trop variée pour que CP puisse communiquer son contenu aux municipalités.

Un mal nécessaire

Selon les représentants de CP, le train est un mal nécessaire.  Selon eux, un déraillement pourrait arriver, mais c’est peu probable.  «Ils nous ont dit que le contenu d’un wagon, si on le met sur la route, ça prendrait 2 à 3 camions et que le danger serait alors plus grand que le chemin de fer», dit Mme Pruneau.

Selon elle, CP est conscient de ce qui est arrivé à Lac-Mégantic et  du fait que Transports Canada risque de les surveiller davantage maintenant.

Ils ont rappelé à la municipalité qu’ils ont un service de police sur les rails, afin d’agir en prévention. 

Aucune autre rencontre n’est prévue pour le moment, mais CP a indiqué que si le conseil municipal en fait la demande, ils sont ouverts rencontrer les élus de nouveau.  «Ils nous ont demandé de vérifier et de noter lorsque le train va vite ou que le sifflement est trop long et de leur soumettre.  Ils vont faire les vérifications», dit Mme Pruneau.  

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires