Les agriculteurs encouragés à donner leurs surplus

Les agriculteurs encouragés à donner leurs surplus

CRÉDIT D’IMPÔT. Un crédit d’impôt a été modifié dans le récent budget provincial pour encourager les donateurs agroalimentaires à offrir leurs surplus de fruits, légumes, céréales, viandes et produits laitiers aux banques alimentaires, plutôt que de les jeter.

Le montant admissible aux fins d’impôt pour le don d’un produit agricole à l’une des 18 Moissons du Québec a été majoré de 50% par le gouvernement provincial. L’impact financier de cette mesure atteindra environ deux millions de dollars pour le gouvernement du Québec.

À titre d’exemple, un producteur agricole non incorporé qui a donné 5000$ en 2014 pourra donner 7500$ en 2015 et ainsi recevoir 600$ de plus en crédit d’impôt.

«C’est un bon pas dans la bonne direction, soutient Zakary O. Rhissa, directeur général des Banques alimentaires du Québec. Cette organisation représente le réseau des 18 Moissons de la province. En dehors de la satisfaction morale ou de l’engagement social des entreprises, cet incitatif fiscal leur permet de faire un gain, au lieu de déclarer 100% de perte. Ça permet de changer la tendance entre jeter et donner.»

Lutte au gaspillage

Selon M. Rhissa, cette mesure pourrait inciter de nouveaux joueurs, comme les producteurs de viande ou de produits laitiers, à donner leurs surplus. Cette mesure permettra de lutter contre le gaspillage alimentaire et par le fait même, d’assurer un approvisionnement en quantité et en qualité aux banques alimentaires. En mars 2014, 53% des organismes ont déclaré ne pas avoir de denrées en quantité suffisante pour répondre à la demande, estime Banques alimentaires du Québec.

Les Banques alimentaires du Québec répondent à plus de 1,6 million de demandes d’aide alimentaire d’urgence, chaque mois. Près de 50% des bénéficiaires sont des familles avec enfants.

Région

«Les agriculteurs de la région sont déjà sensibilisés et ils nous soutiennent beaucoup dans notre cause», se réjouit Caroline Gagner, responsable des services d’aide alimentaire pour l’organisme Sourire sans fin, qui offre ses services partout dans la MRC des Jardins-de-Napierville.

Pas moins de 838 personnes ont eu recours à l’entraide alimentaire de Sourire sans fin, l’an dernier. Cela est sans compter les 122 personnes qui ont bénéficié d’un dépannage d’urgence.

Si l’organisme parvient à trouver des légumes, il manque souvent de variété. Il ne reçoit pas de viande ni de lait ou de céréales.

Une bonne façon de donner

Les producteurs qui veulent donner tout en bénéficiant du crédit d’impôt offert par le gouvernement peuvent participer au programme «Don de légumes de transformation», qui a été instauré en 2014 par Banques alimentaires du Québec.

Sur une base volontaire, les agriculteurs sont invités à donner 1% de leur production de pois, de haricots ou de maïs. Ces légumes sont cueillis par l’entreprise Bonduelle, qui les met en conserve ou les surgèle gratuitement, pour les offrir à Banques alimentaires du Québec. Ces légumes seront ensuite redistribués à travers les 18 Moissons de la province.

Pour participer à ce programme, il suffit de remplir un formulaire en ligne qui se trouve sur le site Internet de la Fédération québécoise des producteurs de fruits et légumes de transformation au fqpflt@upa.qc.ca ou de le télécopier au 450 463-5295. Pour obtenir plus d’information, vous pouvez communiquer avec la Fédération au 450 679-0540, poste 8262.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires