Les Journées horticoles toujours aussi populaires

Les Journées horticoles toujours aussi populaires
Les conférences ont été très courues et quelque 57 exposants étaient sur place. La majorité ont manifesté leur intérêt d'être présent l'an prochain.

Agriculture – Encore une fois cette année, plus de 1500 personnes ont participé à la 10e édition de la Journée grandes cultures et à la 10e édition des Journées horticoles, qui se tenaient à Saint-Rémi, du 2 au 5 décembre.

Nouveauté cette année, les conférences portant sur les cultures émergentes ont été particulièrement appréciées par les participants, de même que celles qui portaient sur la biodiversité et les sols, sur la lutte intégrée et la journée petits fruits, souligne Élaine Grignon, agronome et coordonnatrice du Pôle d’excellence en lutte intégrée (PELI), est hébergé par le centre local de développement (CLD) des Jardins-de-Napierville.

«De nombreux producteurs de la relève viennent chercher des informations à nos journées, ce qui démontre notre pertinence, explique Mme Grignon. Malgré certaines thématiques récurrentes, nous sommes capables d’être innovants et avoir de nouvelles informations à jour qui répondent aux besoins du moment.»

La journée entière du 5 décembre portait sur l’agrotourisme. La conférence était animée par une consultante en communications, Emmanuelle Arès. «On avait fait un sondage auprès des membres du Circuit du paysan pour connaître leurs besoins, explique Jacques Bouvier, du CLD. Plus de 60 personnes y ont participé, dont certaines provenaient de l’île d’Orléans, de Rougement et de Saint-Paul-d’Abbotsford.»

En plus des nombreuses conférences auxquelles les participants pouvaient assister, 57 exposants étaient présents pour montrer leurs produits ou leurs machineries.

Pierre Sauriol, un pionnier en production de légumes en terre noire et membre du Temple de la renommée de l’agriculture du Québec, s’est vu remettre un certificat d’appréciation pour souligner ses 17 années de participation dans l’organisation de ces journées.

Entente

Le budget de cet événement annuel d’envergure provinciale est de l’ordre de 100 000$. Le directeur régional de Desjardins Entreprises, Éric Bernard, a confirmé la participation de l’institution financière pour les trois prochaines années, à hauteur de 15 000$ par an. De son côté, Emploi Québec octroie 10 000$ annuellement aux Journées horticoles et grandes cultures. Les surplus générés sont réservés à des projets en agriculture, comme le financement du PELI, dont tous les producteurs peuvent ensuite profiter.

Les organisateurs sont déjà à pied d’œuvre pour préparer la 20e édition des Journées horticoles et la 11e édition de la Journée grande cultures. «On travaille déjà pour avoir la visite du ministre de l’Agriculture du Québec», confie Michel Charbonneau, directeur général du CLD.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires