Les maires des Jardins-de-Napierville gagnent 16 600$ en moyenne

Les maires des Jardins-de-Napierville gagnent 16 600$ en moyenne

Selon Michel Nadeau

Politique municipale – Le salaire moyen des maires des 11 municipalités de la MRC des Jardins-de-Napierville s’élève à 16 600$, tandis qu’il est de 17 099$ dans les 13 municipalités rurales de la MRC du Haut-Richelieu, selon les données compilées par le «Coup d’œil». «Ce n’est pas du tout trop payé», estime Michel Nadeau, directeur général de l’Institut sur la gouvernance d’organisations privées et publiques (IGOPP).

Au fil des ans, de nombreuses responsabilités qui incombaient au gouvernement provincial ont été transférées aux municipalités, sans les ressources financières qui devaient les accompagner. «La responsabilité de la voirie locale a été transférée aux municipalités en 1992 et encore aujourd’hui, les municipalités reçoivent le même montant qu’en 1992, sans indexation», soutient Richard Lehoux, président de la Fédération québécoise des municipalités.

Plan de gestion des matières résiduelles, schéma de couverture de risques en sécurité incendie, reddition de comptes auprès de nombreux ministères, la tâche des élus municipaux s’alourdit et se complexifie, mais leur salaire reste, somme toute, assez bas. «Pour ce que ça demande en termes d’engagement, ce n’est pas beaucoup», remarque M. Nadeau. Ce qui est d’autant plus vrai pour les maires des municipalités de petite taille, pense Patrick Lemieux, porte-parole de l’Union des municipalités du Québec. «Dans les petites municipalités, il y a une plus grande proximité entre le maire et les citoyens et ça demande plus d’efforts et de temps aux maires.»

Loi

Le gouvernement du Québec fixe un salaire minimum pour les élus, qui est inscrit dans la Loi sur le traitement des élus municipaux. Pour une population de 1 à 5000 habitants, la rémunération de base pour un maire est de 1,185$ par habitant. Pour l’année 2014, la rémunération de base ne peut cependant pas être inférieure à 3336$. Le salaire des conseillers équivaut au tiers de celui du maire.

La loi permet aussi à une municipalité de fixer une rémunération supérieure en adoptant un règlement. C’est d’ailleurs ce que toutes les municipalités de la région font, comme le montrent les tableaux ci-contre. Dans les deux premières colonnes, on peut voir le salaire des maires et conseillers, dont la moitié du montant constitue une allocation de dépenses non imposable, qui leur est accordée.  

Dans la MRC des Jardins-de-Napierville, c’est à Saint-Rémi (43 658$) puis à Napierville (27 194$) que les salaires des maires sont les plus élevés, tandis que dans la MRC du Haut-Richelieu, c’est à Saint-Blaise-sur-Richelieu (30 000$) et à Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix (29 506$).

Coût/habitant

Quand on tient compte de la taille de la population, c’est à Saint-Bernard-de-Lacolle (32,17$) et à Saint-Édouard (26,88$), que le coût est le plus élevé par habitant parmi les 11 municipalités des Jardins-de-Napierville. Dans le Haut-Richelieu, Saint-Valentin, avec ses 478 habitants, arrive en tête de liste avec une masse salariale 77,67$ par habitant, suivie de Saint-Georges-de-Clarenceville, à 51,45$.

Avec la collaboration de Gilles Bérubé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires