Les pompiers et la Municipalité de Lacolle signent une première convention collective

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Les pompiers et la Municipalité de Lacolle signent une première convention collective
Sur la photo, à l'avant, on aperçoit Jacques Lemaistre-Caron, maire de Lacolle, Samuel Bissonnette, président syndical et Jean-Pierre Cayer, directeur général. À l'arrière: Philippe Patenaude, directeur du Service des incendies, Caroline Labelle, conseillère syndicale du SCFP et Me Pierre Girard, représentant patronal. (Photo : gracieuseté)

Actualité. La municipalité de -Lacolle et le -Syndicat des pompiers et pompières de la -Municipalité de -Lacolle se sont entendus sur les termes de cette première convention collective, qui a été signée le 1er décembre.

Ces sapeurs, qui sont également premiers répondants à Lacolle, sont représentés par le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) depuis le mois de mars 2022. Ils avaient entériné, par une majorité de 80 %, une entente de principe conclue entre les parties, le 3 novembre.

Les rencontres se sont déroulées dans le respect. Les deux parties ont fait preuve d’ouverture et le résultat est satisfaisant pour tout le monde.

Caroline Labelle, conseillère syndicale du -SCFP

Hausse salariale

Ce premier contrat de travail est d’une durée de six ans. Il entre en vigueur rétroactivement au 1er janvier 2022, et ce, jusqu’au 31 décembre 2027.

Cette convention prévoit une augmentation salariale globale de 22 %.

Elle implique aussi la création de deux postes de pompier, permanent et temps plein, en garde en caserne, du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30.

Les pompiers qui sont de garde à l’externe, soit à la maison, voient aussi leur salaire augmenter. Avant la signature de cette convention collective, ces pompiers recevaient un salaire de 105 $ par semaine, en plus des heures travaillées en cas d’appel. Avec ce contrat de travail, ce salaire passe à 175 $ par semaine.

Des bonifications relatives aux périodes de vacances seront également versées aux personnes salariées en garde interne et à celles qui sont à statut temporaire.

Finalement, l’employeur haussera sa participation au REER collectif de 2 %, à compter de 2025.

Une entente négociée

Les pompiers tenaient à ce que la garde interne, qui a été instaurée au début de la pandémie, soit maintenue de manière permanente.

« La Municipalité abondait dans le même sens, explique Samuel Bissonnette, le président du syndicat des pompiers de Lacolle. La négociation s’est très bien passée. Nous avons obtenu la création de deux postes à temps plein. »

Cette garde interne de jour a permis au Service des incendies de Lacolle de réduire considérablement son délai d’intervention, qui est parfois vital lorsqu’il s’agit d’un appel pour les premiers répondants.

« Notre délai d’intervention de jour est passé de 5 à 10 minutes à 2 minutes et demie. Nous sommes bien contents pour la population », précise M. Bissonnette.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires