Projet de fusion: une conseillère de St-Cyprien réplique

Projet de fusion: une conseillère de St-Cyprien réplique
Le projet de fusion entre Napierville et St-Cyprien est loin de faire l'unanimité.

Alors que le conseiller de Napierville Guy Pomerleau estime que la fusion entre les deux municipalités pourrait entrainer des économies, la conseillère de St-Cyprien, Sylviane Soulaine Couture, n’est pas du même avis.

«J’aimerais savoir comment un mariage entre Napierville et St-Cyprien permettrait d’économiser 400 000$, demande-t-elle.  C’est une chose d’affirmer et c’en est une autre que de prouver ce qu’on avance.»

Selon Mme Soulaine Couture, en cas de fusion, la loi impose aux municipalités de maintenir tous les employés, ce qui l’empêcherait de réaliser des économies sur la masse salariale.  Dans un deuxième temps, elle remet en question la possibilité de réduire les frais comptables.  Quant aux salaires des conseillers, comme ils sont fonction du nombre de citoyens, elle considère que leurs salaires augmenteraient à la hauteur du nombre de citoyens de la nouvelle municipalité ainsi formée.

D’autre part, elle souligne qu’une fois les municipalités fusionnées, si la nouvelle entité devait dépasser 5000 habitants, sa cotisation à titre de membre associé du réseau-Biblio augmenterait substantiellement.

Finalement, elle conclut en comparant la richesse foncière des deux municipalités.  «Quant à dire que pour St-Cyprien, une fusion ne représenterait que des gains, je tiens simplement à rappeler que St-Cyprien a une richesse foncière de 148 313$ par habitant contre 79 807$ par habitant pour Napierville (source MAMROT).  Alors je pose la question : en cas de fusion, qui aurait le plus à y gagner ?»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires