Une enseignante de Saint-Rémi accusée de contacts sexuels sur un étudiant

Une enseignante de Saint-Rémi accusée de contacts sexuels sur un étudiant

Une enseignante de l’école secondaire Pierre-Bédard de Saint-Rémi, Karine Chainey, se retrouve dans l’eau chaude. Elle comparaissait ce matin (1er août) au Palais de justice de Longueuil sous deux chefs d’accusations d’ordre sexuel.

La femme de 35 ans aurait posé des gestes inappropriés auprès d’un étudiant du même établissement scolaire entre octobre 2011 et juin 2013. La victime était âgée de plus de 16 ans au moment des faits.

Deux chefs d’accusation ont été déposés contre elle en vertu de l’article 153. Celui-ci interdit tout contact sexuel envers une personne de moins de 18 ans lorsque l’auteur est en situation d’autorité par rapport à elle.

« L’enquête ayant mené à son arrestation a débuté il y a quelques semaines après que des allégations nous soient parvenues. Après vérifications, l’enseignante a été interceptée et mis en accusation », mentionne l’agente aux communications de la Sûreté du Québec (SQ), Ingrid Asselin.

Du côté de la Commission scolaire des Grandes-Seigneuries (CSDGS), l’employeur de l’accusée, on confirme sa suspension avec traitement. Une enquête administrative serait menée présentement. L’institution scolaire souhaite rassurer la population à l’effet que sa priorité est d’assurer, en tout temps, la sécurité et le bien-être de ses élèves et des membres de son personnel.

La CSDGS n’émettra aucun autre commentaire ou communiqué en lien avec ce dossier pour ne pas nuire au processus judiciaire en cours.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires