Une petite école remporte de grands honneurs

Une petite école remporte de grands honneurs
Sylvie Cornellier (à gauche)

L’École du Petit Clocher, à Saint-Georges-de-Clarenceville, est l’une des trois écoles de la Montérégie à avoir remporté le prix du défi «Moi j’croque».  Les élèves ont récemment reçu une bannière des mains de Sylvie Cornellier, directrice générale du Réseau du Sport Étudiant du Québec (RSEQ) de la région de la Montérégie, qui était venue accompagnée de la mascotte GYM, afin de souligner leur grande participation à ce défi.

La mission du RSEQ, qui est un organisme sans but lucratif, est d’assurer la promotion et le développement du sport et de l’activité physique chez les jeunes et par le fait même, de favoriser la réussite scolaire.  «Le mois de mars est le mois de la nutrition, explique Mme Cornellier.  Le «Défi Moi j’croque» invite les jeunes, leurs parents et les membres du personnel scolaire à manger au moins 5 portions de fruits et de légumes chaque jour, pendant 5 jours, durant la semaine du 18 au 22 mars dernier.  Ce sont 125 écoles primaires du Québec qui ont participé à cette cinquième édition de ce défi.»

Bien manger et bouger

La bannière de l’école gagnante pour la région de la Montérégie a été présentée aux élèves à la fin de leur dernier entraînement extérieur hebdomadaire, que le professeur d’éducation physique, Mario Desrosiers, a organisé tout au long du mois de mai et qui s’adressait tant aux élèves qu’aux professeurs. 

Au mois de mai, qui est le mois de l’éducation physique et du sport étudiant, le RSEQ organise aussi le «Grand petit défi», où les enseignants, les enfants et les parents, sont invités à bouger tout au long du mois.  «Ça va au-delà de l’enseignement de l’éducation physique, explique Mme Cornellier.  Les écoles s’inscrivent et elles organisent des activités spéciales.  Ça peut se faire pendant les récréations, par exemple.  On organise ce défi au mois de mai parce qu’on veut que les jeunes prennent l’habitude et continuent de bouger pendant tout l’été, pendant leurs vacances.»

Comme le RSEQ est aussi un partenaire du Grand défi Pierre Lavoie, le temps alloué par les enfants à bouger dans le cadre du «Grand petit défi» du RSEQ est aussi comptabilisé pour le Grand défi Pierre Lavoie et permet aux jeunes d’augmenter leurs chances de se mériter la grande récompense, où les gagnants sont invités cette année à passer une nuit au Stade olympique de Montréal, à assister à un spectacle de Marie-Mai et à passer une journée à La Ronde, qui sera ouverte juste pour eux pour l’occasion.

D’ailleurs, M. Desrosiers en a profité pour faire le décompte final des cubes d’énergie et des cubes de matière grise que les jeunes ont amassé pendant le mois de mai.  «Nous avons réussi à amasser une moyenne de 431 cubes par élève, ce qui nous vaut le cube d’argent et donc deux chances de remporter la Grande récompense.  Même si on est une petite école, on a travaillé très fort.»  M. Desrosiers admet que la participation à ces différentes activités représente une charge de travail supplémentaire, mais il considère que cela en vaut largement la peine.  «Il faut s’impliquer, mais on le fait pour le bien-être des enfants avant tout.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires