Vignoble 1292: La première cuvée prête à déguster

Photo de Charles Poulin
Par Charles Poulin
Vignoble 1292: La première cuvée prête à déguster
Avec l'église baptiste Roussy Memorial en arrière-plan

Saint-Blaise – Le Vignoble 1292, qui a récemment ouvert ses portes à Saint-Blaise-sur-Richelieu, est né de la passion de ses propriétaires, Christiane Allard et Michel Lefebvre. Mais il est également dérivé de la conviction qu’une viticulture particulière, avec sa propre culture, peut se développer au Québec.

Le nouveau vignoble est magnifiquement positionné sur la rue Principale à Saint-Blaise, tout juste à la sortie du village, à l’ouest de la rue Grand-Bernier. Le paysage est idyllique pour quiconque décide d’y tenir sa réception de mariage, jusqu’à l’église baptiste blanche en face qui fait le bonheur des photographes.

Mais la principale particularité du Vignoble 1292, c’est que les propriétaires ont décidé de n’utiliser que des cépages «rustiques» depuis les premières vignes plantées en 2009. Ces cépages ont l’avantage de beaucoup mieux résister aux hivers québécois que les cépages «nobles» de l’Europe.

Travailler avec des cépages rustiques comporte plusieurs avantages. Le principal sera leur résistance au froid. M. Lefebvre rappelle que plusieurs producteurs vinicoles ont perdu une partie de leur récolte à la suite d’un gel tardif à la fin mai.

Site idéal

Si Christiane Allard et Michel Lefebvre ont choisi d’installer leur vignoble à Saint-Blaise, c’est qu’ils ont trouvé le site idéal pour eux. Les propriétaires, qui sont tous deux vétérinaires de profession, ont acheté un terrain où logeait un bâtiment ancestral inhabité depuis 50 ans, bâtiment qu’ils ont gardé en partie pour son cachet. Il loge désormais une salle de réception pour 45 personnes.

Ils ont également construit un tout nouvel édifice qu’ils ont attaché à l’ancien. La nouvelle partie contient la boutique, l’espace de production ainsi qu’une autre salle de réception qui peut accueillir une centaine de personnes.

Mme Allard et M. Lefebvre possèdent actuellement plus de 4500 plants de vignes qui ont été plantés en 2009 (1700 plants) et 2010 (2800 plants). S’ils ont choisi le Haut-Richelieu pour accueillir leur nouvelle entreprise, c’est également parce qu’ils estiment que le site est exceptionnel pour la qualité de la terre.

«Ça ressemble beaucoup au type de sol que l’on retrouve dans la région de Chablis, en France, observe M. Lefebvre. Notre œnologue, Jérémie d’Hauteville, est très agréablement surpris de ce qu’on peut y faire comme vin.»

Passion

Si le couple a décidé de se lancer dans l’aventure vinicole, c’est tout d’abord par passion. «La folie et la passion», précise Christiane Allard.

«C’est impensable tout l’ouvrage que ça représente, laisse tomber Michel Lefebvre. C’est énormément de travail.»

«Nous ne sommes que deux la plupart du temps, à part des proches qui nous aident de manière bénévole, ajoute Christiane Allard. Il faut s’occuper des autres aspects du métier: le design, le marketing et la vente en plus d’être vignerons.»

Production

Le Vignoble 1292 produit annuellement 4000 bouteilles de vin. C’est insuffisant pour se retrouver sur les tablettes de la SAQ, ce qui ne décourage en rien les propriétaires. Leur vin est vendu directement au vignoble, mais aussi à l’Auberge La Courtepointe, à Petite-Rivière-Saint-François.

Le couple se donne comme objectif de faire du démarchage auprès des restaurants et des marchés publics au cours des prochains mois.

Le Vignoble 1292 veut prendre le temps de voir la réponse à ses trois premiers produits. Si elle est bonne, ses propriétaires songent déjà à introduire un mousseux et un vin de dessert. Le vignoble possède suffisamment de terrain pour doubler son nombre de vignes au besoin.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires